Pompiers attaqués dans les cités : la solution corse


Ces derniers jours, les guet-apens contre les pompiers se sont multipliés dans les cités. Pourquoi seule la Corse échappe à ce phénomène ?

La réponse avec une vidéo de Sunrise !

Pompiers : des guet-apens à répétition

S’ils ont été présentés comme les héros que l’on sait à la suite de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, les pompiers n’ont pas toujours le droit aux honneurs. Bien au contraire ! En France, les attaques contre les pompiers dans les cités sont récurrentes. En 2017, 382 véhicules de sapeurs pompiers ont été attaqués en intervention. Ces attaques habituelles ont forcé les pompiers à travailler en lien étroit avec la police dans de nombreux quartiers sensibles.

Des guet-apens qui se sont multipliés entre le 10 et le 12 mai derniers avec pas moins de cinq attaques notables en l’espace de deux jours dans l’Hexagone. Les scènes se sont déroulées à Toulouse, Valence, Miramas, Avignon ou encore dans la banlieue lyonnaise de Villeurbanne. Ce sont alors près de 60 individus qui ont pris à partie les pompiers venus porter secours à deux jeunes grièvement blessés à la suite d’un accident de moto. Le point commun de ces différents guet-apens est qu’ils ont généralement lieu dans des quartiers dits « sensibles » comprenant une forte population extra-européenne.

Pompiers attaqués : la solution corse

Toutefois, un territoire semble échapper à ces actes innommables : la Corse. Pour mémoire, dans la cité sensible des Jardins de l’Empereur d’Ajaccio, un groupe de jeunes extra-européens avait tendu une embuscade à des pompiers corses dans la nuit du 24 au 25 décembre 2015.

Ce guet-apens constituait une première en Corse, un territoire où les délinquants qui empoisonnent la vie des habitants dans les métropoles françaises se faisaient jusqu’alors discrets. Mais la réaction populaire corse ne s’est pas faite attendre. Plusieurs centaines de Corses ont donc décidé de manifester leur colère au milieu même de la cité des Jardins de l’Empereur. Sans s’encombrer de formules politiquement correctes et en envoyant un avertissement aux racailles du quartier. Comme le montre la vidéo ci-dessous réalisée par le média Sunrise, plus aucun pompier n’a depuis été pris dans un guet-apens en Corse.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.