Les sapeurs-pompiers lui tournent le dos, le maire supprime leur accès gratuit à la piscine et au stade


Lors d’une cérémonie, les pompiers avaient tourné le dos aux élus pour dénoncer leurs conditions de travail.

La situation semble tendue entre l’élu et les pompiers. D’après Ouest-France (article payant) du mercredi 30 janvier, le maire de Cholet (Maine-et-Loire), Gilles Bourdouleix, a « interdit l’accès à deux équipements sportifs de la ville aux sapeurs-pompiers ». Il s’agit de la piscine municipale et du stade omnisports. En cause, leur « mouvement d’humeur, le 1er décembre dernier, à l’occasion de la cérémonie de la Sainte-Barbe », raconte 20 Minutes. En effet, ce jour-là, les sapeurs-pompiers avaient décidé de tourner le dos aux élus de la ville et du département pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. 

Après l’article de Ouest-France, le maire a réagi, dénonçant des propos « diffamatoires ». « Il n’y a jamais eu d’interdiction d’accès mais simplement la fin de la gratuité pour les pompiers », écrit-il sur Twitte

 

 

franceinfo

France Télévisions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :