Alcoolisé, il s’en prend aux policiers et aux pompiers


Tours : très alcoolisé, il s’en prend aux policiers et aux pompiers

A 30 ans, Mathieu est un peu en marge. Après une vie de maltraitances subies quand il était enfant puis en foyer, de plongée dans les toxiques et d’errances depuis le suicide de sa mère en 2013. En attente d’un appartement thérapeutique (ancien héroïnomane, malade, il suit aussi un traitement pour sa nervosité), il est hébergé à Tours, de manière provisoire. Et tente de s’en sortir.
Le 4 juin, pourtant, tout est parti à nouveau à vau l’eau. Très alcoolisé (dix bières à 8° et de l’alcool fort), le trentenaire, armé d’un couteau va s’en prendre à un homme, aussi ivre que lui, alors qu’il sort d’un appartement situé rue du Poirier. La police arrive et plus précisément la brigade canine.
Crachats et insultes dans l’ambulance Mathieu, en sang et dans un sale état, leur intime l’ordre de s’en aller, s’approche d’un des policiers qu’il frappe. Il les outrage avant qu’ils puissent le maîtriser, en usant de la force. Il s’en prendra aussi au pompier qui l’a pris en charge. Pendant son transport à l’hôpital, crachats et insultes se multiplient dans l’ambulance. Avant de « redescendre en pression ». Enfin. Un nouvel épisode de violence l’animera après son placement en garde à vue. Crachats et insultes encore.
A l’audience, il remercie d’ailleurs les policiers de leur présence. « Sans eux, j’aurai planté l’autre type », indique-t-il. Et d’expliquer au policier et au pompier qui se sont constitué partie civile : « J’étais très alcoolisé et en état de crise. J’étais énervé. Je n’arrivais pas à contenir mes pulsions. Je regrette beaucoup ».
Mathieu était sorti en mars d’une troisième cure de désintoxication. Nouvel échec. De quoi inquiéter le ministère public. « On compte six infractions sur le temps de son interpellation. » Et déjà seize mentions sur le casier judiciaire.
Mathieu a été condamné à dix mois de prison dont six avec sursis mise à l’épreuve pendant deux ans. Il doit se soigner, travailler ou se former, indemniser policiers, pompier et le Service départemental d’incendie et de secours. Il est, en outre, inscrit au fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes (Finiada). Il reste en prison.

Vanina LE GALL

Journaliste, rédaction de Tours

 
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.