Les pompiers sont en négociation avec Belfort Birota, le président du STIS


Les pompiers ont entamé leur deuxième semaine de mobilisation, et ils durcissent leur mouvement. Ce mercredi 15 mai 2019, ils ont bloqué le siège de l’état-major à Fort-de-France. Ils ont rencontré Belfort Birota, le président du STIS (Service Territorial Incendie et Secours) de Martinique.

© Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère

 

Les pompiers bloquent depuis ce mercredi matin les accès de l’immeuble de l’état-major à Fort-de-France. Ils ont amplifié leur mobilisation en fermant aussi plusieurs casernes dans les principales villes de Martinique. 
 

Reprise des discussions

L’intersyndicale demande à être associée aux décisions qui sont prises. Les pompiers sont en négociation avec  Belfort Birota, le président du STIS (Service Territorial Incendie et Secours) de Martinique depuis la fin de la matinée de ce mercredi dans les locaux de l’état-major.

les discussions se poursuivent ce mercredi après-midi à l'état-major © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère les discussions se poursuivent ce mercredi après-midi à l’état-major

Les soldats du feu attendent toujours une réunion avec Alfred Marie-Jeanne, le président exécutif de la collectivité. 
Mickaël Cavery de l’intersyndicale des pompiers (équipe de reportage Alain Livori – André Quion-Quion)

pompiers : mercredi 15 mai 2019

Au centre des revendications

Depuis deux semaines les pompiers ont entamé un mouvement pour un financement plus moderne du STIS (Service Territorial Incendie et Secours). Plusieurs communes n’ont pas versé leurs contributions obligatoires pour 2019, soit près de 9 millions d’euros.

Le recouvrement des reliquats restant dus pour les années antérieures à 2019, représente près de 6 millions d’euros. Le total des sommes dues par les communes au STIS est de 15 Millions euros.

Par Jean-Claude SAMYDE

Martinique la 1ère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :