Plus de mille pompiers luttent contre des feux de forêt dans le centre du Portugal


Huit personnes, dont sept pompiers, ont été blessées. De nombreux villages ont été évacués et l’armée a été appelée en renfort.

Plus de mille pompiers luttent actuellement contre des incendies qui ont déjà fait huit blessés dans une région montagneuse du centre du Portugal.

Un des blessés, un civil dans un état grave, a été évacué en hélicoptère sur Lisbonne, a annoncé le commandant de la Protection civile pour la région centre, Luis Belo Costa, lors d’un point de presse. Trois des sept pompiers légèrement blessés l’ont été dans une collision entre deux voitures de pompiers. 

 

À 3 heures du matin, plus de 1.100 pompiers et 400 véhicules étaient engagés dans la lutte contre les flammes, selon le site de la Protection civile.
L’armée portugaise a également annoncé des renforts. 

 

L’état-major va envoyer vingt militaires et quatre engins pour « ouvrir des voies afin de faciliter l’accès des pompiers », selon le communiqué de l’armée.
Une vingtaine d’avions et d’hélicoptères anti-incendies ont été déployés samedi mais les vols ont cessé à la tombée de la nuit sur cette région vallonnée et couverte de forêts où 114 personnes avaient trouvé la mort dans deux vagues d’incendies meurtriers, en juin puis en octobre 2017.

Le Portugal est encore traumatisé par ces catastrophes et la Protection civile a manifestement lancé beaucoup de forces dans la bataille pour éviter qu’elle ne se répète. 

 

 

L’incendie le plus menaçant circonscrit

Les feux de forêt, attisés par des vents violents, s’étaient déclarés samedi après-midi sur trois fronts dans des zones difficiles d’accès de la région de Castelo Branco, à 200 km au nord de Lisbonne. 

Un des trois incendies, le plus menaçant dans la journée de samedi, a été circonscrit à 90 %, a annoncé le commandant Belo Costa, mais le second dans le district de Vila de rei suscitait le plus d’inquiétude pendant la nuit. 

Les habitants de plusieurs villages ont été évacués par précaution. 

« La stratégie est de parvenir à dominer les trois feux d’ici 6 heures ou 7 heures du matin. C’est un objectif ambitieux vu le terrain sur lequel nous luttons », a-t-il reconnu mais la météo aide, avec des trêves dans les rafales de vent. 

Le président de la République portugaise Marcelo Rebelo de Sousa a exprimé sa « solidarité pour les centaines de personnes qui combattent le fléau des incendies », dans un message publié sur le site de la présidence. 

En raison de la chaleur et de fortes bourrasques, six régions du centre et du sud du Portugal ont été placées samedi en alerte maximale aux incendies.

par SudOuest.fr

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.