Les agresseurs des trois pompiers condamnés à de la prison ferme


Ce lundi, le tribunal a condamné Adrien et Anthony Baron à de la prison ferme pour avoir agressé trois pompiers lors d’une intervention.

Vendredi 18 janvier, peu avant 20 h, alors qu’une ambulance de pompiers de Dunkerque arrive sur les lieux d’un accident, route de Ghyvelde à Uxem, les trois sapeurs-pompiers sont loin de s’imaginer qu’ils allaient passer l’une des pires demi-heures de leur carrière.

Sur les lieux de l’accident, les trois soldats du feu portent assistance à Adrien Baron, 19 ans. La victime est seule dans un véhicule au fossé. Alors que les pompiers commencent à l’examiner, le jeune homme les prend à partie. Des insultes fusent.

Quelques instants après, le père et le frère d’Adrien, Anthony, arrivent à leur tour sur les lieux. Bien que le père tente de calmer le jeu, Adrien et Anthony portent des coups aux pompiers. Pour se mettre en sécurité, les soldats du feu s’enferment dans leur ambulance. Leurs agresseurs prendront la fuite avant d’être rapidement appréhendés par les gendarmes.

La peur de perdre son permis

72 heures après l’agression, ce lundi 21 janvier, Anthony et Adrien Baron se retrouvent à la barre du tribunal de Dunkerque, présentés en comparution immédiate pour les violences et les insultes sur les pompiers. Depuis le box des prévenus, sous bonne escorte de gendarmes, Adrien reconnaît avoir été « minable » par son comportement. « J’avais bu un coup et j’ai eu peur que les gendarmes arrivent et qu’ils me prennent mon permis », explique Adrien.

Son grand frère, Anthony, 28 ans, tente de s’expliquer : « J’étais alcoolisé aussi. Je ne me souvenais pas que c’était des pompiers… Je m’en veux vraiment pour ce geste. C’est nul. »

Les pompiers particulièrement choqués

Sur le banc des victimes, deux des trois secouristes agressés sont venus témoigner. « On a l’habitude d’avoir des gens agressifs face à nous, mais on trouve toujours quelqu’un pour canaliser ce genre de personne. Là, malgré la présence de leur père, ça n’a rien calmé. C’est dire le degré de violence », confie une jeune pompier. Les trois soldats du feu restent particulièrement choqués par cette agression gratuite.

Pour le procureur, Sébastien Piève, « rien ne justifie la violence. Les pompiers sont venus porter secours à ceux qui allaient mordre la main qu’on leur tendait. » 12 mois de prison, donc 6 ferme, sont requis contre Adrien Baron. 14 mois sont demandés contre Anthony, sorti de prison 48 heures après l’agression.

Le tribunal condamne finalement Anthony Baron à 12 mois de prison ferme. Quatre mois d’un sursis antérieur sont également révoqués, portant sa peine à 16 mois de prison ferme. Il a été incarcéré à l’issu de l’audience.

Quant à Adrien, le tribunal le condamne à 12 mois de prison, dont six avec sursis et mise à l’épreuve de deux ans.

Par Lucas Gellé

Nord Littoral

 

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.